En Menu

Rando NB

Hiking NB Logo

Toute l'information pour randonner au Nouveau-Brunswick

Sentier de la Plage Seely, Promenade Du Sentier Fundy

Sentier des Pins Blancs

Retour à pointe Daly

Album Photos

Album Photos Sentier des Pins Blancs

Boutique en ligne

Boutique en ligne

Quick Facts

Difficulté facile
Type de sentier linéaire
Longueur 700 mètres aller
Durée estimée 20 mins
Type de surface forêt
Dénivelé 20 mètres
Caractéristiques vieux pins
Balisage aucun mais facile à suivre
Panorama attraits spéciaux
Entretien bien entretenu
Réseau cellulaire fort
Chiens acceptés en laisse
Frais d’entrée sur donation
Fichier GPS disponible sur demande

Carte

Directions

Pour savoir comment accéder au parc, retournez sur la page du Réserve naturelle de la pointe Daly.

Pour accéder au sentier des Pins blancs, prenez à gauche depuis le sentier des Champs, peu après le centre d’accueil. L’autre extrémité du sentier des Pins blancs démarre à peu près à mi-parcours du Sentier de la Forêt.

Description

Le sentier des Pins blancs offre un chemin intéressant vers le Sentier de la Forêt ou le sentier des Parulines. En chemin, vous croiserez d’imposants pins blancs qui doivent être très vieux. Ce sentier comporte aussi quelques petites vallées, un pont qui enjambe une zone humide et une haute trembleraie.

Que dit le panneau?

Le Sentier des Pins Blancs

Le Sentier des Pins blancs est le plus accidenté de la Réserve de la Pointe Daly. Il doit son nom à cet ancien conifere géant qui pousse tout près de la piste. Le Pin blanc est bien adapté pour les sols pauvres et secs; par contre il croît mieux dans un sol humide ou loameax. Comme le spécimen magnifique qu'on peut observer ici, ces pins peuvent vivre au-delà de 450 ans. On retrouve aussi plusieurs autres espèces d'arbres le long du sentier des Pins blancs.

Le Thuya occidental est aussi appelé l'Abre de vie ou Arbor vitae en latin. Au 16ième siècle, les autochtones ont fait connaître les propriétés médicinales de ses feuilles à l'explorateur français Jacques Cartier pour traiter le scorbut.

L'Épinette rouge fournit abri, nourriture et nichoir pour plusieurs oiseaux. De plus, son écorce, ses graines et ses aiguilles nourrissent les lièvres, les porcs-épics et plusieurs autres petits mammiferes.

L'Épinette blanche est aussi appelé l'Épicéa canadian. Parce que ses racines sont peu profondes, il peut être déraciné par grand vent. Les arbres tombés fournissent un abri pour les animaux et les insectes.

Le Bouleau blanc est connu aussi sous les noms Bouleau à papier ou Bouleau à canot. Les autochtones utilisaient son écorce pour la construction de la coque de leurs canots.

Le Peuplier faux-tremble, communément appelé Tremble, est remarquable par ses feuilles qui «tremblent» à la moindre brise, produisant un bruissement calmant identifié à un son de l'été. Les castors raffolent de cet arbre dont ils utilisent les branches pour construire leur barrage et leur cabane.

Vidéos (en anglais)

Sentier parcouru pour la dernière fois : 20 janvier 2018.

Dernière mise à jour : 7 janvier 2021.