Rando NB

Hiking NB Logo

Toute l'information pour randonner au Nouveau-Brunswick

Sentier des écureuils, Parc naturel Irving

Sentier de l’Écureuil

Retour à Parc Naturel Irving

Album Photos

le sentier de l’écureuil dans le parc naturel Irving

Fiche technique

Difficulté facile
Type de sentier boucle
Longueur 1,9 km
Durée estimée 1 h 15 mins
Type de surface forêt, trottoir de bois
Dénivelé 48 mètres
Caractéristiques baie, estrans vaseux
Balisage balisages
Panorama beau
Entretien bien entretenu
Réseau cellulaire fort
Chiens acceptés en laisse
Frais d’entrée non
Fichier GPS disponible sur demande

Boutique en ligne

Boutique en ligne

Description

Le sentier de l’écureuil offre plusieurs attraits sur une courte distance. Tournez à gauche sur la butte au bout de la plage Saints Rest pour déboucher sur les falaises face de l’île Manawagonish. Depuis la partie ouest du sentier, vous pourrez admirer les quartiers ouest de la ville de Saint-Jean au-delà du marais Saints Rest. Ouvrez l’œil et essayez de trouver des arbres à l’écorce grugée. Les coupables ? Les nombreux porcs-épics qui vivent sur l’île. Lors de l’une de nos visites, nous sommes tombés nez-à-nez avec l’un d’entre eux, assis dans un arbre à la hauteur de nos yeux. En arrivant au stationnement sur l’île, vous pourrez profiter d’une belle vue dégagée sur la baie.

Quelques toilettes rustiques se trouvent à proximité des stationnements sur l’île. Une fois sur l’île, vous croiserez une route avant d’arriver à un petit sentier secondaire sur la droite, qui mène à la tour d’observation. Celle-ci vaut largement le détour grâce à son panorama sur le marais Saints Rest. La tour d’observation comporte aussi une lunette d’observation.

Tour d’observation sur le sentier de l’écureuil dans le parc naturel Irving.

Depuis la tour d’observation, continuez votre descente et vous croiserez bientôt une autre route. Le sentier arrive ensuite à une intersection non loin de l’eau, à l’embouchure du marais Saints Rest. Prenez à gauche pour continuer à explorer l’île. Prenez à droite pour revenir au stationnement principal. Le sentier qui retourne au stationnement principal monte et descend le long de la rive, jusqu’à déboucher sur la promenade du marais sur la gauche. Sur le sentier, vous ne pourrez pas vraiment d’admirer le marais, mais vous vous rattraperez le long de la promenade. Elle s’avance dans le marais jusqu’au niveau du cours d’eau principal. En fonction des marées, elle sera entourée d’eau ou de vasières.

Continuez encore un peu le long du sentier et vous arriverez vite à la route du parc. Vous pouvez finir le sentier en passant sur la butte à l’intersection, mais pour les 70 mètres restants, il sera plus simple de longer la route du parc jusqu’au stationnement.

Carte

Directions

Pour savoir comment accéder au parc, retournez sur la page du parc naturel Irving.

Depuis le stationnement principal à l’entrée de l’île Taylor, au bout de la plage Saints Rest, le sentier de l’écureuil gravit la butte sur la gauche de la plage. Depuis le sommet, vous pouvez prendre à gauche ou à droite sur la boucle. Le sentier traverse les routes du parc juste après une intersection non loin de l’entrée de l’île Taylor.

Stationnement du parc naturel Irving

L’autre extrémité de la boucle est accessible depuis les grands stationnements au milieu de l’île Taylor. Laissez votre auto dans l’un de ces stationnements et revenez sur vos pas le long de la route : c’est l’affaire de quelques minutes de marche seulement. Vous verrez le sentier descendre dans les bois sur la gauche ou monter sur la droite. Le sentier longe la gauche (le côté est) du stationnement du haut.

Que dit le panneau?

Géoparc Stonehammer

Au « dernier maximum glaciaire », il y a environ 20 000 ans, la calotte glaciaire recouvrait une bonne partie de l'Amérique du Nord, y compris les Maritimes. Il y a 10 000 ans, le Nouveau-Brunswick n'était plus recouvert par les glaces. En se retirant, les glaciers ont laissé des dépôts de sable et de gravier le long de leurs bordures. Appelés « moraines » et « épandages fluvio-glaciaires », ces dépôts de sédiments sont souvent exploités comme carrières de sable et de gravier. En raclant le sol, les glaciers ont laissé des éraflures et des stries sur la roche de l'île Taylors.

Il y a environ 15 000 ans, un glacier recouvrait le Parc naturel Irving. C'était un glacier de marée, car il se terminait dans l'océan. L'argile rouge le long de la falaise de la plage se compose de sédiments marins au contact de la moraine de Sheldon Point. On y a trouvé des fossiles d'escargots, de palourdes, d'oursins et d'étoiles de mer. En se retirant, le glacier a laissé d'autres moraines. Au nord-ouest de la plage, sur la colline, le chemin Manawagonish a été tracé sur la moraine du même nom. Cette moraine a agi comme une digue et a forcé le fleuve Saint-Jean à aller s'écouler par les chutes réversibles.

Panneau de Géoparc Stonehammer

Que dit le panneau?

LES MARAIS SALÉS

Les marais salés sont l'un des habitats les plus riches de la terre du point de vue écologique. Ils abritent et nourrissent de nombreuses espèces côtières et jouent un rôle important dans la chaîne alimentaire de la faune aquatique.

Tout comme Saints Rest, plusieurs marais salés se forment dans les baies protégées et les coudes des rivières. Les marais salés semblent être des étendues plates, uniformes et recouvertes d'herbe, mais, en réalité, on y retrouve de nombreux canaux, anses et étangs. En raison de l'influence des marées sur le marais, la flore et la faune qui y ont élu domicile ont dû s'adapter à cet environnement changeant.

Panneau de marais salés à la Parc Naturel Irving

Les crustacés tels que le bigorneau, et les poissons tels que le hareng utilisent les marais salés comme zone de reproduction. On peut également y observer le grand héron pêcher dans les lagunes. Le canard noir hiverne dans les marais et en a fait sa zone de reproduction. Au printemps et à la fin de l'été, il est possible de voir une grande variété d'oiseaux de rivage, y compris le grand chevalier et le chevalier branlequeue, qui se reposent et se nourrissent avant de reprendre leur migration.

La promenade du marais à été construite afin que les visiteurs puissent observer de près cet écosystème fragile, sans le mettre en danger.

Autres sentiers dans le parc

  • Forêt des enfants
  • Sheldon Point
  • Phoque
  • Héron
  • Chevreuils
  • Mésangeoire
  • Grenouille

Sentier parcouru pour la dernière fois : 5 février 2020.

Dernière mise à jour : 23 janvier 2021.