En Menu

Rando NB

Hiking NB Logo

Toute l'information pour randonner au Nouveau-Brunswick

Sentier de la Plage Seely, Promenade Du Sentier Fundy

Sentier de Randonnée de Moss Glen

Retour à Vallée du Bas-Saint-Jean

Album Photos

Album Photos Sentier de Randonnée de Moss Glen

Boutique en ligne

Boutique en ligne

Fiche technique

Difficulté modéré
Type de sentier boucle
Longueur 2,2 km retour
Durée estimée 1 heure
Type de surface forêt
Dénivelé 22 mètres
Caractéristiques forêt, roches
Balisage carrés blancs
Panorama beau
Entretien bien entretenu
Réseau cellulaire faible
Chiens oui
Frais d’entrée non
Fichier GPS disponible sur demande

Podcasts

Carte

Directions

Depuis le carrefour à Kingston, empruntez la route 845 vers le sud, en direction de Quispamsis. Roulez pendant environ 10 kilomètres le long de la rivière Kennebecasis. Presque en face de la caserne de pompiers de Kingston, tournez à droite sur le chemin Williams. Au bout de 800 mètres, vous verrez un grand espace où stationner, sur la gauche de la route. Laissez votre auto à cet endroit et traversez le ruisseau non loin de ce stationnement improvisé.

Que dit le panneau?

Des roches venues des glaces

Dans la région, la dernière période glaciaire s’est terminée voilà 15 000 à 20 000 ans. À l’époque, un immense glacier de 2 kilomètres d’épaisseur recouvrait le Nouveau-Brunswick ainsi qu’un tiers des terres émergées autour du globe.

Le Canada, le nord des États-Unis, le Groenland, l’Europe du Nord et le nord de l’Asie étaient alors recouverts de glaciers, tout comme l’Antarctique.

Comment ce glacier s’est-il formé ?

L’inclinaison de l’axe de rotation de la Terre a eu une grande influence sur l’évolution des glaciers. Pendant des millions d’années, l’inclinaison de l’axe n’a cessé d’osciller de 21,6 degrés à 24,5 degrés en direction du Soleil.

À l’heure actuelle, l’axe de rotation de la Terre présente une inclinaison de 23,5 degrés. Voilà 20 000 ans, l’axe de la Terre était moins incliné vers le Soleil et les parties les plus septentrionales du globe étaient donc moins exposées à l’énergie solaire.

Sentier de randonnée de Moss Glen

On pense également que l’orbite de la Terre était différente il y a 20 000 ans. L’orbite actuelle est désormais légèrement plus proche du Soleil en été. La trajectoire de la Terre autour du Soleil dessine une ellipse dont l’orbite varie de 5 % avec le temps. Voilà 20 000 ans, pendant l’été septentrional, la Terre était 5 % plus éloignée du Soleil que maintenant, ce qui réchauffait moins l’atmosphère. À cause de ces étés froids, la neige tombée en hiver a fini par ne plus fondre.

La neige s’est accumulée pendant des milliers d’années en se compressant et en se transformant en glace. Cette glace a fini par s’étendre et se déplacer en glissant à la surface de la Terre, charriant des roches et d’autres débris avec elle. Lors de la fonte de ces glaciers voilà environ 10 000 ans, les débris emprisonnés dans les gangues de glace ont fini par s’échapper, parfois à des kilomètres de leur point d’origine. On les appelle des « blocs erratiques ». Celui qui se tient sous vos yeux en fait partie.

Bloc erratique sur le sentier de randonnée de Moss Glen

Que dit le panneau?

Grand pic

En regardant au sommet de l’arbre face à vous, vous remarquerez peut-être une série de grand trous rectangulaires (5 x 8 cm). Ils ont été creusés par un oiseau de la taille d’un corbeau nommé le grand pic (Dryocopus pileatus) probablement à la recherche d’un bon repas d’insectes sous l’écorce. Il se nourrit aussi de noix (par exemple des glands), de sève, voire de baies. La langue d’un pic est deux fois plus longue que son bec. Pourvue de barbes et recouverte d’une salive gluante, elle lui permet d’extraire les insectes de leurs galeries dans le bois sans laisser échapper ses proies.

Le mot latin pileatus signifie « coiffé », en référence aux plumes rouge vif qui coiffent cet oiseau. En plus de sa grande taille et de la couleur de sa tête, cet oiseau est reconnaissable à son cri : « kik-kik-kik-kik-kik ». Il creuse son nid dans des troncs d’arbre, le plus souvent du côté sud ou est pour mieux se protéger de la neige, de la pluie ou du vent.

Comment repérer le nid ou la cantine d’un grand pic ? Soyez à l’affût : on les repère aux copeaux de bois frais de la taille d’un bonbon à la gelée au pied des grands arbres. Puis, ouvrez l’œil pour apercevoir les trous rectangulaires qu’il a creusés. Le grand pic habite cette région à l’année.

Panneau sur le grand pic le long du sentier de randonnée de Moss Glen.

Description

Le sentier de randonnée de Moss Glen commence par traverser un petit ruisseau le long du chemin Williams. Le pont ayant été emporté, il faudra vous mouiller les pieds. De l’autre côté, le sentier monte sur la droite vers une petite clairière où vous trouverez deux panneaux. L’un indique les entités qui financent le sentier, et l’autre montre une carte qui signale quatre points remarquables. Le long du sentier, ces points sont indiqués par des piquets numérotés, qui correspondent chacun à un numéro sur la carte.

Panneaux du sentier de randonnée de Moss Glen

Le sentier alterne entre de beaux bosquets d’épinettes aux épais taillis, et des arêtes recouvertes de feuillus. Certaines épinettes les plus anciennes ont un tronc si large que seule la moitié de leur circonférence tient dans les bras. On rencontre aussi plusieurs rochers le long du chemin. Le plus grand est un bloc erratique de 2 mètres de haut dont la description se trouve dans le paragraphe « Que dit le panneau? » ci-dessous.

En chemin, vous croiserez d’autres piquets sans plus d’indications. Nous en avons compté seize. Vous trouverez aussi plusieurs panneaux d’interprétation qui décrivent les phases de croissance de la forêt et le comportement du grand pic.

Le sentier décrit une longue boucle. À l’arrière de la boucle, un petit sentier secondaire mène au lac Wetmore. Ce lac se trouve sur une propriété privée : respectez les lieux.

French Advertising Main

Autres sentiers à proximité

Sentier parcouru pour la dernière fois : 29 décembre 2019.

Dernière mise à jour : 27 fevrier 2021.